LUTTER SUNDGAU ALSACE
LUTTER SUNDGAU ALSACE
Commune de Lutter
Commune de Lutter

 

 

 

SOIREE D'ECHANGES

du 16 novembre 2022

 

Quel avenir pour les vergers familiaux

 

 

Après l'ouverture de cette soirée par Thierry Doll, maire de Lutter, tour à tour, Fabien Schönig, vice-président de la CCS en charge de l'environnement, maire d'Aspach, Clément Libis, membre de la commission environnement de la CCS, maire de Fislis, Jean-Yves Leroide, chargé de mission à la commission Développement local et environnement et Christine Verry, présidente de l'association LED ont mené la présentation et le débat sur l'avenir des vergers sundgauviens. Opérateur-cinéaste de la soirée, Philippe Verry.
 

 

Que serait le sundgau sans ces nuages d'arbres souvent majestueux qui calefeutrent et dissimulent les villages avec leurs géants aux bras chargés de présents.

Ce qui,  il y a 50 ans était une richesse, a perdu son but premier et se transforme inexorablement en " friche agricole ". Cette horde d'ancêtres offre maintenant gîte, couvert et voie de communication à la Vie. Ces trames vertes que l'on cherche à recréer quand elles font défaut sont là, mais sans débouché pour leurs fruits elles n'ont pas d'avenir. Et c'est bien là que l'espoir renaît, quand dans la salle le public prend la parole pour témoigner de toutes ces initiatives qui en très peu de temps fleurissent aux quatres coins de cette belle province. Il y a un mouvement vital qui nait, continuons de le rendre possible.

 

 

Du pressoir de Wolschwiller avec Daniel Linder, à celui de Lutter avec Frédéric Blind, au rucher des vergers et Patrick Antony, à la cidrerie René'Sens de Biederthal et Léo Deyber, à l'huilerie d'Eric Muller à St-Bernard, à la recherche de débouchés plus industriels avec Christian Traber, distributeur pour Jacoby et d'autres témoignages encore comme celui de l'association  " le bon verger " pour prouver que ça bouge, que ces ancêtres feuillus aux bras débordants seront accompagnés dignement et qu'il verront encore se poursuivre leur destin de " vergers du village ".

Avec les jus de Fred, les miels de Patrick et le cidre de Léo, les échanges se sont poursuivis tard dans la soirée, stimulant de plus bel ce mouvement naissant.