Commune de Lutter
 Commune de Lutter

 

 

BLOG des cigognes 

-----

 

 

Dimanche 24 mai 2020

 

Marie a observé que le couple de cigognes qui avaient commencé à reconstruire un nid sur le lampadaire voisin a finalement réintégré le nid où sont morts leur petits et qui avait été nettoyé vendredi. 

Photo, Marie

 

 

Vendredi 22 mai 2020

 

Christine contacte la LPO qui nous conseille de vider le nid des restes des oisillons.

Une équipe du conseil municipal s'en charge avec l'aimable concour du dirigeant de la scierie de Lutter, Mathieu Ackermann et de son engin élévateur.

Le reste n'était plus qu'une "simple cascade" effectuée par Hubert qui a tenu en haleine toutes les personnes présentes.

 

Photos, Christine et Hubert

 

Jeudi 21 mai 2020

 

Marie nous envoie une photo prise avec un drone.

Le constat est sans appel ; ils sont tous morts.

De quoi ?

Les saints de glace du lundi 11 nous ont apporté du froid et beaucoup de pluie. Un nid bien étanche peut se remplir d'eau et la protection des plumes est réduite à néant.

D'une maladie ?

D'un empoisonnement ?

 

Mercredi 20 mai 2020

 

Mauvaise nouvelle.

D'après Marie plus rien ne bouge dans le nid, à son pied quelques plumes et le couple nicheur cherche à reconstruire sur le lampadaire voisin.

 

Photo de Benoît

Photo, Benoit

Mercredi 6 mai 2020

 

Déjà grand le petit

Photo, Luc

 

Pas de confinement pour nos cigognes qui doivent nourrir quatre petits

Photo, Luc

 

Dimanche 5 avril 2020

 

Retour d'un couple nicheur ; Seppi ? sans Finnele (celle-ci n'étant pas baguée)

Photo, Luc

 

Samedi 25 janvier 2020

 

La cigogne baguée "AXEE" et une compagne observée par Luc.

Photo, Luc

En compagnie des cignes à l'étang de Mariabrunn

Photo, Luc

 

Dimanche 29 décembre 2019

 

Solitaire, au milieu de l'hiver, ce n'était ni Finele ni Seppele. Elle n'avais pas de bague et était apparement plus jeune. 

Une cigogne de Raedersdorf qui a passé l'hiver ici ?

Une migrante en avant garde ?

Le 18 janvier de cette année le nid avait été occupé plusieur jours par une cigogne isolée... la même ?

 

 

Photo Philippe et Luc

 

Mercredi 10 juillet 2019

 

C'est leur perchoir préféré.

Avant de s'envoler vers le sud pour deux longues années et revenir accomplir leur vie d'adulte, autant s'en mettre plein les yeux de ces paysages verdoyants et ondulés.

Photos ; Marie

 

 

Lundi 24 juin 2019

 

La fratrie s'éclate avec sa toute nouvelle liberté... et quelle liberté ; voler, aller où l'on veut, admirer le pays du haut des toits, c'est le pied !

non, ... c'est l'aile !

 

Photos ; Marie

 

 

Jeudi 21 juin 2019

 

Ca y est !

Les quatre cigogneaux ont sauté le pas et planent fièrement au-dessus de nos toits.

 

 

Samedi 15 juin 2019

 

Le plus dur est fait. Bientôt ils voleront de leur propres ailes et apprendront à se nourrir eux mêmes.

Depuis 2014, c'est la première année que Finnele arrive à mener à l'âge adulte quatre petits, ce qui est assez rare, cinq étant une exception. 

Photos ; Sandra

 

 

Jeudi 23 mai 2019

 

Ils ont survécus les quatres à un mois de mai éprouvant. Les adultes ont dû faire des prouesses pour les nourrir. 

Marie

C'est le premier cris de victoire de la couvée !

Luc

 

 

 

Mardi 7 mai 2019

 

Longue vie aux quatre cigogneaux.

Finnele et Seppale vont avoir du mal à satisfaire leurs appétits, et leurs lois sont sans pitié.

Photo de Marie

 

 

 

Mardi 19 février 2019

Au clair de la pleine lune

Photo de Luc

 

 

Jeudi 14 février, Saint Valentin !

 

Le nid est à nouveau occupé. Nos deux amoureux se sont retrouvés.

Le 18 janvier déjà, Marie a vu une cigogne s'y arrêter plusieurs jours.

Etait-ce Finnele ? Cette date de retour correspondait à celles des années précédentes.

Le 9 février, nouvelle occupation du nid par un oiseau non bagué.

Etait-ce Sepale qui serait reparti à la recherche de sa belle ?

 

Photo ; Thierry Spenlehauer

_

 

Avis à la population!

As wird bekannt g'macht !

Bon de commande

du livre

"Les villageois de Lutter en leurs demeures"

Médecin de garde

faites le 15

  Pharmacie de garde

cliquez ici