Commune de Lutter
 Commune de Lutter

 

 

Les tombes mérovingiennes du cimetière burgonde

de Lutter

 

Texte de Joël Schweitzer, l'archéologue qui fit les fouilles du site en 1975 :

 

 

 

"L'exploitation d'une carrière au lieu-dit " Obersaage " a mis au jour des tombes mérovingiennes. Un matériel de grand intérêt aurait été découvert et dispersé : épée, fourreau, élément à décorts de grenats ?

Une tombe d'enfant a livré une grande plaque-boucle damasquinée à motifs d'entrelacs du type de Bourogne ( territoire de Belfort ) c'est à dire burgonde, datant du 2è quart du VIIè siècle.

Une deuxième sépulture contenait un scramasax, la garniture en bronze ciselé du fourreau et les ornements en fer damasquiné d'un baudrier.

On remarque après l'étude tombe par tombe de ce cimetière, que celui-ci obéit à un certain nombre de principes établis quant au rituel.

Toutes les tombes sont placées selon une orientation rigoureuse :

soit Nord-Ouest / Sud-Est pour le premier groupe

soit Ouest / Est pour le second groupe

Le positionnement du corps répond aussi à un critère de classification selon les groupes.

De plus, l'inhumation en cercueil est certifiée par la présence des pierres de calage dans la plupart des tombes ainsi que par l'empreinte ligneuse retrouvée au dos de l'une des plaques-boucles.

D'autre part, le fait qu'il y ait deux types d'orientation et de rituel, montre qu'il y a une certaine continuité dans l'utilisation du cimetière.

Cependant, la rareté du matériel recueilli sur cet ensemble ne donne qu'un intervalle de temps assez court pour l'occupation du cimetière : entre 625-650 (tombe 7) et 650-675 (tombe 4). De plus, sagit-il d'un grand cimetière couvrant tout le versant de cette bute

(semblable à ceux de Bourogne, Crotenay...) ou d'un petit cimetière dépendant d'un établissement agricole situé à proximité ?"

 

 

Grande plaque boucle damasquinée trouvée à Lutter

 

 

Cette nécropole atteste la présence burgonde dans la partie nord du Jura

 

 

La découverte de ces douze sépultures permet d'éclaircir un certain nombre de points sur le peuplement du Sundgau au court du Haut Moyen Age.

En effet,  la présence de tombes burgondes à Lutter, pratiquement aux portes de Bâle, permet de conclure que toute la partie montagneuse du Sundgau, le long de la frontière Suisse devait être occupée par des colons burgondes, s'assurant par la maîtrise des montagnes, une protection efficace vers l'intérieur des terres, face aux Alamans, occupant les régions des collines.

Avis à la population !

As wird bekannt g'macht !

 

 

Bon de commande

du livre

"Les villageois de Lutter en leurs demeures"

Médecin de garde

faites le 15

  Pharmacie de garde

cliquez ici