Commune de Lutter
 Commune de Lutter

         Et elles repeuplent le Sundgau

Samedi, 18 juin,

 

Les humains désespèrent de ne plus voir le soleil,

les cigogneaux désespèrent de ne plus sécher.

Mercredi 18 mai,

 

 

et une sauterelle de plus !

 

A l'arrière le nid 2017

Samedi 14 mai,

 

 

 

 

Faut encore avaler quelques sauterelles avant de pouvoir voler...

Samedi 7 mai,

 

 

 

Les deux oisillons en pleine forme, survivants d'un mois de mai pluvieux et froid.

Le troisième n'a pas survécu.

Lundi 11 avril

 

dès le matin, ce lundi, Erdf a tenu sa promesse de changer le poteau pour en mettre un autre plus haut.

Trop haut ?

Peut-être, seront elles obligées de négocier leurs atterrissages, histoire de ne pas y laisser de plumes, mais elles en ont vu d'autres !

Si donc tout se passe bien d'ici l'automne, après leur départ, il suffira de changer le nid de pylône et leur barrer l'accès à l'ancien...

     ...et à leur retour elles décideront..

 

 

Jeudi 17 mars,

 

le plateau est garni !

 

Mis en oeuvre par Pierre et végétalisé par Luc, le support est prêt à être hissé à hauteur de cigogne.

Fidèle au rendez-vous, ERDF vient proposer un piedestal de rechange aux deux squatteuses de pylônes qui ne se sentent nullement concernées par tout ce remue-ménage.

 

Oups, un peu trop court ...

 

Privé de sa sève, nul espoir pour ce sapin de dépasser un jour les cables gênant les envols et les atterrissages acrobatiques de ces grands plâneurs.

 

Rendez-vous est pris avec ERDF le 11 avril pour la pose d'un poteau un peu plus long !

Photo, Luc

25 février,

 

Et voilà, ... fallait pas revenir si tôt, 

Photo, Luc

24 février

 

 

 

 

Cela ne fait plus aucun doute à présent, il sagit bien de Finele et  Seppi qui sont arrivées à Lutter. Et attention !... les premières de la région à être de retour affirme Jean-Pierre Acker.

Faut il qu'elles nous aiment !... ou leur est il resté une impression d'urgence de l'année passée ?

             Finies les vacances !

Le premier signalement du retour de nos cigognes date du 30 janvier.

Eh oui, séjours dans le sud de plus en plus chers, heimweh ou changement climatique, elles reviennent de plus en plus tôt, quitte à braver des fins d'hiver secouées. Et c'est ce qui est arrivé.

Le 9 février le nid 2015 était au sol, arraché par la tempête.

Elles commencent à avoir l'habitude, seraient-elles amatrices de difficultés ?

 

 

Un projet de relogement est programmé par la municipalité et ERDF, mais pour déplacer le nid tout en étant sûr que les cigognes le suivront, il devra être à moins de cinq mètres de distance du nid actuel.

 

Depuis la tempête du 8 février un nouveau nid est déjà reconstruit !

Bonne chance à nos planeurs majestueux.

Photos de Peter Vollenhals

Avis à la population !

As wird bekannt g'macht !

 

 

Bon de commande

du livre

"Les villageois de Lutter en leurs demeures"

Médecin de garde

faites le 15

  Pharmacie de garde

cliquez ici